Kinéscopage  
 
Le circuit du kinéscopage englobe trois opérations essentielles qui constituent, chacune à part, une étape indépendante et complémentaire à la fois.
La connexion des machines du kinéscopage est assurée par l'installation d'un réseau commandé par un switch. On cite en respectant l'ordre des travaux du circuit :

  • Laveuse négatif (35 mm - 16 mm ) ;
  • Scanner Oxberry Cinescan 6400 ;
  • Workstation Avid DS Nitris . Version 7.5 ;
  • Imageur Celco.

    - Scanner : Consiste en la capture et le transfert des images en 35 mm (Négatif, Positif, Intermédiate) en deux cassettes (Résolution film) vers la station de travail.
    - Workstation : Assure la récupération des images (35 mm) provenant du scanner ou des images vidéo (Beta num, SP...) et le traitement numérique : Etalonnage, compositing, titrage, graphisme...).
    - Imageur : L'opération consiste à récupérer les fichiers numériques de la station et les transférer sur du négatif vierge (Shooting) qui, suivra ensuite le circuit normal du laboratoire chimique (développement, tirage, étalonnage...).







  •